Menu

La puberté précoce


La puberté est cette période de transition pendant laquelle l’enfant se transforme tranquillement en adolescent. Mais qu’arrive-t-il lorsque ces changements importants se produisent trop tôt?



La puberté précoce

On parle de puberté précoce lorsque les premiers signes de transformation font leur apparition très tôt : c’est-à-dire avant 7 ou 8 ans chez les filles, et avant 9 ans pour les garçons. Ainsi, certaines filles peuvent voir leur corps commencer à se transformer dès l’âge de 5 ou 6 ans! Il s’agit d’un phénomène plutôt rare, causé, la plupart du temps, par un dérèglement hormonal. Si elle n’entraîne que rarement des complications physiques sérieuses, cette condition est néanmoins assez difficile à vivre pour l’enfant, qui peut se sentir rejeté et différent des autres enfants de son âge.

Les signes

Chez les filles, les signes que la puberté est bien commencée se présentent dans cet ordre :

 
  1. Apparition des bourgeons mammaires : le bout de ses seins se gonfle et se surélève. Peut être accompagné de douleurs légères.
  2. 5 à 6 mois après, les poils pubiens commencent à pousser.
  3. 12 à 18 mois plus tard, la pilosité des aisselles se développe à son tour.
  4. Environ 2 ans après le début des manifestations physiques, les premières règles font leur apparition.

Vous pourriez remarquer l’apparition d’odeurs corporelles (transpiration) et d’acné.

Chez les jeunes garçons, on observe aussi l’apparition d’odeurs, d’acné, de pilosité. De plus, on assiste à une croissance du pénis et à la mue de la voix. Pour les garçons comme pour les filles, ces signes peuvent être accompagnés d’une croissance rapide et soudaine.


Trop tôt?

Si les premiers signes de la puberté font leur apparition vers l’âge de 9 ans, on estime que la fillette aura ses règles vers 11 ans : ce qui est tôt, mais pas inquiétant. On parle alors de puberté hâtive.
C’est lorsque ces changements commencent avant l’âge de 8 ans qu’il est essentiel de consulter un médecin.
Causes
Il n’existe pas d’explication officielle, mais plusieurs hypothèses ont été soulevées par les spécialistes.
  • Les facteurs génétiques, l’hérédité – si le parent a vécu le même phénomène, l’enfant serait plus à risque lui aussi.
  • Certains composés chimiques et perturbateurs endocriniens présents dans l’environnement. On pointe entre autres les phtalates, que l’on retrouve dans certains savons et parfums.
  • L’obésité infantile : les cellules adipeuses dans le corps peuvent en effet entraîner un dérèglement hormonal.
  • Le manque d’exercice.
  • La consommation d’hormones artificielles (dans les viandes ou le lait, par exemple).
  • La consommation de boissons sucrées.

Chez le médecin

Chez 90 % des filles, on ignore la cause de ce dérèglement hormonal, qui n’aura pas de conséquences physiques graves. Chez les garçons cependant, la puberté précoce est souvent le signe d’une condition plus sérieuse.

Pour s’assurer que tout est en ordre, si votre enfant montre des signes de puberté précoce, son médecin lui fera passer quelques tests. On prendra d’abord des radiographies afin de s’assurer que les os grandissent aussi vite que les autres parties de son corps. Grâce à un scanneur et une IRM, on tentera de découvrir la cause exacte de la puberté précoce. En voici quelques-unes :

 
  • Malformation du cerveau et tumeurs
  • Traumatisme crânien
  • Exposition à des radiations
  • Dérèglement de la thyroïde
  • Kyste ou tumeur aux ovaires, aux testicules
  • Exposition à certaines hormones (crème, produit capillaire, médicaments)

lire la suite sur mamanpourlavie.com